appareil UV

Mesures radiométriques dans l’UV

Les rayonnements ultra-violets (UV) sont compris dans la partie du spectre lumineux allant de 200nm à 380nm. Il sont plus énergétiques que les rayonnements émis dans le visible. Aussi, en fonction de la longueur d’onde utilisée, leurs applications peuvent être très variées : désinfection, polymérisation, bronzage…

Néanmoins, ces rayons sont dangereux pour le corps humain et peuvent détériorer les matériaux. Il est donc nécessaire de bien connaître les rayonnements UV en réalisant des mesures sur les sources lumineuses et appareils qui les intègrent.

spectre UV

Mesures UV en laboratoire

Des mesures radiométriques réalisées de manière fiable et impartiale permettent ainsi de connaître précisément les rayonnement émis et de déterminer les performances des appareils fonctionnant dans l’UV.

Dans ce cadre, le laboratoire de PISEO vous propose les mesures radiométriques et analyses suivantes :

mesure du spectre UV-A, UV-B et UV-C

mesure d’irradiance (Wopt/cm2) sur une surface à une distance donnée de 250nm à 380nm

cartographie des irradiances sur une surface à différentes distances

calcul des doses énergétiques (J/cm2) à une distance et un temps donné

Equipements :

– Sonde de puissance et optomètre UV-C Gigahertz optik (UV-3726-4 / X1-1 V-02) : 250nm-290nm

– Spectroradiomètre Instrument System CAS 140D : 300nm-1100nm

– Banc radiométrique Everfine OST 300 : 200nm-1600nm

mesure appareil UVC

 “Les LEDs UV-C en temps de Covid-19”

Suite à la crise exceptionnelle liée à l’apparition du Covid-19 (Coronavirus), la désinfection pour lutter contre la contagion est devenue un vrai sujet. Par ailleurs, les rayonnements UV-C peuvent détruire ce virus, tout comme d’ailleurs les autre coronavirus.

Ainsi, PISEO a publié un rapport apportant une description complète de la technologie, de sa mise en oeuvre et du marché de la LED UV-C.

Les experts de PISEO présentent notamment :

– une analyse de l’offre des fabricants de LEDs UV-C,

– les perspectives d’évolution des performances et des prix de ces sources,

– la méthodologie pour concevoir et qualifier des appareils de désinfection efficaces,

– une analyse de la réglementation,

– les besoins applicatifs exprimés en terme de doses selon les micro-organismes à détruire.